Changer la langue

img cat societe monde conflits

L'Allemagne a subit une attaque historique de hackers

{Play}L'Allemagne a connu un piratage informatique d'envergure. Le groupe de pirates, qui a publié sur Internet des données personnelles de nombreux hommes et femmes politiques allemands, n'a pas encore été identifié.

PUB ARTICLE - WEROOM

La satisfaction de témoigner
et de convaincre.
{Play}

Selon des informations de la chaîne régionale RBB, confirmées par divers médias allemands, le seul groupe représenté au Bundestag à ne pas être affecté par cette grave malveillance est le parti allemand "Alternative de droite" (AfD). L'Office fédéral allemand de la sécurité de l'information s'est réuni vendredi après avoir appris la nouvelle de l'attaque informatique, a déclaré un porte-parole à Reuters.

Il s'agit de la plus grande fuite dans l'histoire de l'Allemagne

Certains politiciens de l'extrême gauche Die Linke faisaient partie des personnes touchées, comme Dietmar Bartsch, chef du groupe à la Chambre basse du Parlement allemand. Le journal Rheinische Post a indiqué dans son édition en ligne que la chancelière Angela Merkel et le président Frank-Walter Steinmeier avaient également été victimes des fuites.

Le gouvernement allemand a demandé l'aide de la NSA

Il s'agit de la plus grande fuite dans l'histoire de l'Allemagne, du cas le plus grave de vol et de publication de données qui ne s'est jamais produit en Allemagne. Des centaines de politiciens, journalistes et musiciens, parmi lesquels la chancelière Angela Merkel, le président de la République Frank-Walter Steinmeier et le comédien Jan Boehmermann, ont été piratés et leurs échanges de courrier, leurs chats, leurs données personnelles et  informations financières, numéros de téléphone et adresses privées, même des photos de vacances ont été diffusées sur Twitter.

Pour identifier les auteurs d'intrusion numérique massive, il semble que le gouvernement allemand ait demandé l'aide de la NSA. C'est cette agence de sécurité nationale américaine qui avait déclenché une crise diplomatique entre Berlin et Washington lorsqu'elle avait espionné plusieurs hommes politiques allemands et le téléphone portable de Merkel.

Selon RBB, l'émetteur qui a créé ce vol, qui affecterait les données mises à jour en octobre 2018, contiendrait également des échanges et des informations anciennes. la CDU serait la partie la plus touchée. 405 parlementaires et hommes politiques ont été victimes dont le SPD (294), les Verts (105), le Linke (82) et le FDP (28). Le seul parti qui manque à l'appel est la droite populiste Afd. 

L’un des politiciens les plus touchés est le chef des Verts, Robert Habeck, les pirates auraient pu même avoir des conversations privées avec sa famille. Parmi les victimes, il y a également l'un des personnages les plus détestés de droite, Juergen Resch, responsable d'Umwelthilfe, du parti "Protection de l'environnement", qui gagne des votes dans toutes les élections, dans sa bataille pour imposer l'interdiction du diesel dans les villes. 

Les services secrets internes enquêtent depuis jeudi soir et selon certains médias, il aurait des soupçons sur la Russie ou la Chine. Le tabloïd suppose même une collaboration entre la Russie et les groupes de droite allemands. Dès la première enquête, il semblerait que les pirates aient volé les mots de passe des politiciens et des journalistes en piratant Outlook, le programme de messagerie de Microsoft, puis en essayant d'accéder à leurs profils sociaux, leurs comptes et d'autres programmes avec les mêmes mots de passe.

Devenez auteur, devenez weborateur !
Connectez-vous et proposez vos articles à la rédaction. Ils pourront être publiés dans le Journal.
  Pour pouvoir consulter les commentaires de cet article, veuillez vous connecter.
Pas encore de compte ? Inscrivez-vous, c'est simple et gratuit !
Le premier média social français.
La certitude d'aller plus loin.
Réseau social, blogs, débats, magazines et bien plus encore.
Seulement 5.90€ par mois.
Sans engagement.
No Internet Connection