Changer la langue

img cat societe monde conflits

Demande d'asile sans réponse : Asia Bibi a le tord d'être chrétienne

{Play}La pakistanaise chrétienne Asia Bibi serait toujours au Pakistan. Après avoir été emprisonnée pour blasphème pendant huit ans, elle a été acquittée. Pourtant, sa vie ne semble tenir qu'au coup de fil venant d'un pays qui acceptera de l'accueillir. Pour l'instant, les dirigeants de la planète sont aux abonnés absents.

{Play}

En juin 2009, Asia Bibi, une mère pakistanaise de cinq enfants, était en train de cueillir des fruits dans les champs. À midi, elle alla au puits le plus proche, prit une tasse et la remplit d'eau fraîche avant de proposer à une autre femme d'en profiter. Soudain, une de ses collègues a hurlé que l'eau appartenait à des femmes musulmanes et que Bibi, chrétienne, l'avait contaminée. "Blasphème !" a crié quelqu'un. En un mot, le destin de Bibi était scellé. Cet acte est un crime passible de la peine de mort au Pakistan, aux yeux des musulmans de la religion "d'amour et de tolérance". D'abord attaquée par une foule, Asia Bibi a ensuite été jetée en prison et condamnée à la pendaison.

Asia Bibi est devenue un symbole pour tous ceux qui s’efforcent de mettre fin aux lois injustes

Depuis ce jour-là, elle a été détenue dans des conditions effroyables. Les membres de sa famille ont dû fuir leur village sous la menace des fidèles de la religion de paix. Deux personnes courageuses qui ont pris la défense de Bibi, l'admirable gouverneur musulman du Pendjab et le ministre chrétien des minorités du Pakistan, ont été brutalement assassinées. Pour beaucoup de Pakistanais, Asia Bibi est devenue un symbole pour tous ceux qui s’efforcent de mettre fin aux lois injustes qui permettent aux gens de régler des comptes personnels et qui tue indifféremment chrétiens et musulmans.

La libération de cette femme de 47 ans est une victoire, en particulier pour la journaliste Anne-Isabelle Tollet, Grand-reporter pour France 24 et secrétaire générale du comité de soutien de Asia Bibi. En effet, c'est la Cour suprême, la plus haute instance juridique du Pakistan qui a jugé, en dernière recours, l’acquittement de la courageuse chrétienne. La journaliste française s'est exprimé pour dire sa satisfaction en ces mots :

"Je suis en contact avec ses proches : elle est en sécurité. Elle est folle de joie, il y a eu beaucoup de larmes et d’émotions lors des retrouvailles avec sa famille. La fin d’un calvaire de huit ans se rapproche. Elle reste toujours en danger, menacée de mort par les islamistes du pays. Et aucun pays occidental n'envisage de l’accueillir. La France elle-même reste sourde face à ses appels à l'aide."

Aucun gouvernement occidental n'a proposé l'asile

Lors d'une conférence de presse donnée à Francfort, en Allemagne, l'avocat d'Asia Bibi a confirmé qu'aucun gouvernement occidental n'a proposé l'asile à sa cliente, pourtant prête à accepter toute offre d'asile. Il a précisé qu'il est persuadé que la politique joue un rôle majeur à cet égard. Asia Bibi a depuis été transférée dans un endroit inconnu pour la soustraire des musulmans intégristes qui veulent toujours la voir pendue. De nombreuses manifestations de foule, à plusieurs endroits du Pakistan, ont réunis des milliers de partisans de la peine de mort.

Les gouvernements européens et occidentaux devraient déployer tous leurs efforts pour la sauver. Ils devraient lui offrir la citoyenneté d'honneur. On constate avec sidération la lâcheté et la soumission des démocraties occidentales et des pays musulmans dits modérés. Pourquoi si peu d'empressement à accueillir Asia Bibi ? Face aux risques de manifestations d'une partie de leur population musulmane, les dirigeants tournent la tête ailleurs. L'Occident a du mal à se lever de leur torpeur pour offrir une aide à cette chrétienne persécutée ? 

Devenez auteur, devenez weborateur !
Connectez-vous et proposez vos articles à la rédaction. Ils pourront être publiés dans le Journal.
  Pour pouvoir consulter les commentaires de cet article, veuillez vous connecter.
Pas encore de compte ? Inscrivez-vous, c'est simple et gratuit !
Le premier média social français.
La certitude d'aller plus loin.
Réseau social, blogs, débats, magazines et bien plus encore.
Seulement 5.90€ par mois.
Sans engagement.
No Internet Connection