Immigration

PREMIUM

La faiblesse de l’UE face aux inégalités, qui ne cessent de s'amplifier à cause de la mondialisation, est dramatique. Le malaise européen est essentiellement attribué à l'économie et plus précisément au caractère incomplet du système de la monnaie unique européenne. Pourtant, la cause du malaise est purement politique.

PREMIUM

Le recours au blocus naval pour empêcher des migrants de rejoindre les plages d’une Europe hémiplégique, par les autorités en charge de gouverner des pays en proie aux vagues d’immigration dont ils aimeraient bien se passer, n’est pas une solution qui soulève l’admiration et la compréhension des dirigeants et des peuples.

PREMIUM

Les tensions entre les dirigeants français et italiens ne sont toujours pas affaiblies. Les opinions politiques de Matteo Salvini et Christophe Castaner divergent radicalement. La déchirure diplomatique ne cesse de s’agrandir entre les deux pays. Agacé par l'attitude hégémonique de la France, le ministre italien s'est exprimé par écrit en adressant une lettre acerbe à son homologue français, tout juste après le sommet des ministres de l’Intérieur de l’UE d'Helsinki du 18 juillet 2019.

PREMIUM

La question de l'immigration commence à diviser l'Europe, car le phénomène migratoire porte les germes qui conduisent déjà à de graves difficultés d'assimilation ou d'insertions. L'installation d'un islam revendicatif et conquérant étend son territoire et s'impose sur des pans entiers de la société.

PREMIUM

Avec le Luxembourg, la Suisse compte parmi les pays qui comptent la plus forte proportion d'étrangers, qui représentent un tiers de la durée totale du travail dans le pays. Les arguments sur l'immigration se situent entre restriction et libéralisation. En raison du niveau de salaire plus élevé de la Suisse, celle-ci est plus exposée au dumping social et salarial que les autres pays.

Le président de la République promet de s’engager dans une lutte déterminée contre l’islam politique. Ses envolées lyriques comme preuve d’actes futurs ne sont que fumée envoyée vers les Français qui ont déjà entendu pareilles rengaines sans lendemain.

La politique intérieure et étrangère menée par Donald Trump semble avoir été plutôt positive et efficace. Plus précisément, son administration a rendu les États-Unis et le Moyen-Orient plus sûrs, grâce à des changements dans les trois domaines clés de sa politique : l'immigration, les alliances et la lutte contre le terrorisme.

Depuis 40 ans, une immigration de peuplement extra-européenne s'est installée avec pour conséquence l'apparition d’innombrables quartiers ghettos où règnent délinquance endémique et chômage massif des jeunes. En toile de fond, s'est installé un communautarisme majoritairement islamique.

Face à l'hostilité des partisans du multiculturalisme, le premier ministre hongrois indique sans ambiguïté la voie à suivre aux autres pays européens, en proposant un plan pour arrêter l’invasion migratoire qui pourrait mettre la survie de notre continent en péril.

Suite aux nombreux attentats qui ont touché la France et aux vagues successives d’immigration, le sentiment d’insécurité a augmenté. Beaucoup ne reconnaisse plus le visage de leur nation. Mais l’immigration et le multiculturalisme sont-ils responsables de l’érosion de l’identité nationale ?

Le président américain veut utiliser des pouvoirs spéciaux pour lutter contre la crise de la drogue et de l'immigration clandestine à la frontière sud des Etats-Unis. Les démocrates sont déterminés à se battre contre cette mesure.

PREMIUM

La Suède s'est toujours présentée comme un pays ouvert aux autres, ravi de son profil humanitaire qui a reçu le pourcentage le plus élevé de migrants en Europe et pour lesquels les Suédois ont consacré des sommes considérables. La situation s'est considérablement aggravée au cours des deux dernières années.

PREMIUM

Le Brexit met en lumière le Royaume-Uni mais également l'Europe elle-même. Le Royaume-Uni souffre des paroxysmes du Brexit et il est facile de voir dans sa décision de quitter l'Union européenne une réaction, une blessure, due à sa déception vis-à-vis du projet européen, déréglé par l'euro et affaiblit par l'immigration.

La France et le Royaume-Uni se retrouvent, comme en fin d'année 2016, avec le problème des migrants rassemblés dans la Jungle de Calais, qui avait été démantelée à l'époque. Aujourd'hui, après une période de calme relatif de deux ans, les migrants sont de nouveau apparus dans la ville portuaire de Calais.

Le pacte mondial pour l'immigration est présenté par ses partisans comme juridiquement non contraignant. Cependant il apparaît comme étant une longue liste d'engagements qui désarment les pays occidentaux. Il pourrait être une reddition inconditionnelle au principal défi du XXIème siècle.

Un groupe de généraux de l'armée française a écrit une lettre ouverte à Emmanuel Macron accusant le président français de "trahison" en signant le pacte des Nations unies sur la migration. Ils sont menacés de sanctions disciplinaires. Le cabinet du ministre des armées a reconnu que la lettre avait été signée par 12 généraux, un colonel et un ancien ministre de la défense, Charles Million.

Emmanuel Macron démontre un manque de solidarité flagrant vis-à-vis des autres pays de l'Union européenne. Pour lui l'immigration est juste le bâton avec lequel il veut frapper les États qui refusent de se soumettre à ses désirs et ses caprices.

Pour les opposants au Pacte pour les migrations de l’ONU, Macron vient de signer un texte qui semble préparer le grand remplacement. Alors que les français s’opposent en majorité à l’immigration de masse, les médias semblent cacher ce qui fait la dangerosité de cette déclaration adoptée par de nombreux États et dont la portée n’est pas que symbolique.

PREMIUM

La police parisienne a annoncé avoir arrêté environ 1552 enfants d'immigrés marocains en 2018 à la suite d'une opération menée en collaboration avec le Maroc. Il s’agit d’une première réaction massive face au phénomène de la colonisation islamique de quartiers entiers de villes françaises, où la charia remplace désormais la loi de la République.

PREMIUM

L’immigration qui se dirige actuellement vers l’Europe génère des tensions et des affrontements inhabituels, indiquant des éléments de différenciation, absents il y a un siècle, qui confèrent à ces migrations un caractère plus controversé et conflictuel.

PREMIUM

Adieu à la société multiculturelle. Le multiculturalisme a un problème d'image en raison de la difficulté créé par un Islam de plus en plus perçu comme une barrière structurelle à l’intégration en Europe. C'est pourquoi les représentants musulmans en politique se trouvent dans une zone de conflit particulièrement sensible.

L'organisation internationale accuse le gouvernement italien du premier ministre Giuseppe Conte pour sa stratégie d'immigration, mais aussi pour l'industrie de l'armement italien. L’Italie gérerait le phénomène des migrations de manière répressive, mettrait en péril les droits fondamentaux des demandeurs d’asile, et adopterait souvent une rhétorique xénophobe en politique tout en pratiquant des expulsions forcées sans offrir d’alternatives.

PREMIUM

Quelques jours avant la signature officielle du Pacte mondial pour les migrations, dénommé aussi Accord de Marrakech, de nombreux pays ont déclaré publiquement qu'ils ne partageaient pas les dix principes contenus dans l'accord, comme la validité illimitée des droits humains pour tous les migrants, le droit souverain des États de définir leur politique en matière de migration, les 23 formulations d'objectifs, ainsi que les mesures pour les atteindre.

Avec le Pacte mondial sur la migration, l’ONU a démontré que le multilatéralisme n’était pas mort. C’est une bouffée d’air frais, a reconnu un diplomate en désignant le durcissement des politiques migratoires en Europe ou aux Etats-Unis. Si de nombreux pays refuse de signer cet accord, ce n'est pas le cas d'Emmanuel Macron.

Mardi 20 novembre, Emmanuel Macron a pris en grippe le Rassemblement National (RN) qu'il désigne comme étant l'ennemi à abattre. Il a appelé à la mobilisation en Europe pour faire obstacle aux "nationalistes" qu'il estime capables de remporter les élections européennes. 

L'ONU a tenu à garder le plus possible de discrétion pour mener à bien les termes de son accord qui fait la promotion de la migration en tant que droit de l'homme. Jusqu'à ces derniers jours, très peu de débats ont été menés à ce sujet. On peut admettre que toute publicité aurait pu compromettre l'ensemble du projet.

L'émission phare de France 2 Complément d’enquête a récemment proposé un reportage sur ces français qui s’installent en Hongrie, le pays de Viktor Orbán, fuyant l’immigration incontrôlée de masse et l'insécurité grandissante. Des français immigrent pour fuir leur pays qu'ils ne reconnaissent plus. 

{Play}Donald Trump a salué lundi la fermeté sur l’immigration du nouveau chef du gouvernement italien Giuseppe Conte, reçu avec chaleur à la Maison-Blanche, où le président des États-Unis a mis l’accent sur ses affinités avec ce dirigeant européen populiste.

La chancelière allemande Angela Merkel a sauvé son gouvernement en acceptant de renoncer définitivement à sa politique migratoire irréfléchie, mais ce répit pourrait n'être que provisoire.

PREMIUM

{Play}Ce dimanche, lors du rassemblement annuel de son parti dans le nord de l’Italie, à Pontida, le ministre de l’intérieur italien a émis son désir de voir naître "une Ligue des Ligues" en Europe, qui réuniraient tous les partis "qui veulent défendre leurs frontières". 

PREMIUM

{Play}Dans un article, récemment paru dans Le Figaro, Ivan Rioufol, journaliste et éditorialiste, s'étonne de la prise de position actuelle du Saint Père, au sujet de l’immigration européenne, et la décrit comme étant foncièrement politique.

{Play}Invité de Patrick Bourdin ce mercredi, l'ancien député européen a donné sa vision sur l'efficacité des ONG en Méditerranée.

PREMIUM

{Play}Vendredi vers 4 heures du matin, les 28 chefs d'Etat et de gouvernement de l'UE, réunis à Bruxelles afin de trouver un accord sur le douloureux problème de l'immigration, se sont entendus sur des conclusions communes.

{Play}Dans son émission pré-enregistrée On n’est pas couché, Laurent Ruquier s'est emporté contre Nicolas Dupont-Aignan, qui était son invité politique. Le ton est monté très haut entre le président de Debout la France et l’animateur suivi par les encouragements de son plateau.

Alors que dimanche a lieu un mini-sommet européen sur la question des migrants le président Emmanuel Macron a accordé ses violons avec le premier ministre espagnol Pedro Sanchez lors d'une rencontre à Paris samedi.

PREMIUM

{Play}Les affrontement verbaux persistent entre Paris et Rome. Jeudi 21 juin, à quelques jours d’un sommet européen restreint crucial sur la gestion des migrants, Emmanuel Macron a dénoncé la "lèpre qui monte" en Europe, "le nationalisme qui renaît, la frontière fermée, que certains proposent".

PREMIUM

À une semaine du sommet européen à Bruxelles, le couple franco-allemand s'est empressé de faire de grandes annonces. Si la communication est comme toujours maîtrisée, il est fort probable qu'elle ne suffira pas. Cet événement est l'occasion de réunir tous les dirigeants des pays membres de l'UE.

La politique en matière d'immigration du président Donald Trump est cruelle, selon l'écrivain américain qui, sur Twitter, a fait un parallèle avec la série La Servante écarlate.

Mardi 19 juin, dans des interventions séparées, le ministre des Finances Bruno Le Maire ainsi que le Commissaire Européen Pierre Moscovici, considèrent que l'Europe est mis en danger par les nationalistes et les populistes.

PREMIUM

{Play}Les accords de Dublin n’ont pas été conçu pour assurer un partage durable des responsabilités liées aux demandeurs d’asile dans l’ensemble de l’Union. Cette faiblesse est mise en évidence par la crise actuelle.

{Play}En pleine campagne municipale italienne, Matteo Salvini sort vainqueur de son bras de fer avec l'Union européenne. Malte a refusé l'accostage du navire. L'Espagne accueille "L'Aquarius" le navire humanitaire et ses 629 migrants.

{Play}Plutôt que de parler d'immigration nous pouvons, nous devons, parler de colonisation massive de l'Occident par les peuples du Sud. Plus récemment l’immigration en provenance d’Albanie est ponctuelle et réversible.

En raison de l'insécurité des frontières, l'Union européenne finance une politique de contrôle de l'immigration en Afrique de l'Ouest en investissant des milliards de dollars pour encourager les pays africains à fermer leurs frontières et à stopper les migrations.

No Internet Connection