Changer la langue

img cat economie mondiale

La BCE surprend en prenant deux décisions inattendues

{Play}La Banque centrale européenne (BCE) annonce que les taux d'intérêt resteront inchangés jusqu'à la fin de 2019 et que de nouveaux emprunts à long terme pour les banques permettront de contrer le ralentissement de l'économie dans la zone euro.

{Play}
Une période de faiblesse continue et d'incertitude omniprésente

De manière inattendue, la BCE a annoncé deux importantes décisions de politique monétaire. La première est que les taux d’intérêt resteront inchangés non seulement jusqu'à la fin de l’été, comme annoncé précédemment, mais aussi jusqu'à la fin de 2019. La seconde est que, à partir de septembre prochain et jusqu'en mars 2021, tous les trois mois, il y aura de nouvelles opérations de refinancement ciblées à long terme, les prêts à long terme que la BCE accorde aux banques pour leur donner la possibilité de se restructurer et de se renforcer.

Le président de la BCE, Mario Draghi, a déclaré que l'EU vit "une période de faiblesse continue et d'incertitude omniprésente" et que les deux mesures servent à stimuler la croissance de la zone euro. Draghi a déclaré que les décisions ont été prises par le conseil de la BCE à l'unanimité, ce qui signifie que même le président de la Bundesbank, Jens Weidmann, généralement opposé à de telles mesures, a apporté son consentement.

Les taux resteront aux niveaux actuels au moins jusqu'à la fin de 2019

La plupart des investisseurs paraissent étonnés et surpris par les mesures annoncées qui  vont bien au-delà de ce qu'ils attendaient et qui révèlent l'inquiétude de la BCE devant la faible croissance, qui baisse encore, de la zone euro au cours des derniers mois. Toutes les nouvelles prévisions publiées par la Commission européenne et l’OCDE au cours des dernières semaines ont en effet montré un net ralentissement de l’économie européenne. La croissance de l'Allemagne, le plus important pays de la zone euro, a été réduite de moitié par rapport aux prévisions de l'année dernière.

Face à cette situation, Draghi a donc décidé de différer la hausse des taux d’intérêt fixée précédemment pour la fin de l’été 2019 et de lancer une nouvelle opération de prêts aux banques. Cette politique choisie par la BCE devrait durer aussi longtemps que nécessaire afin de maintenir l'inflation à des niveaux inférieurs à 2%.

L’inflation à des taux proches et inférieurs à 2%

M. Draghi a annoncé que chaque prêt sur TLTRO (targeted longer-term refinancing operations) aurait une échéance de deux ans et viserait à encourager les banques à contracter des emprunts à des conditions favorables. Ces opérations de refinancement à plus long terme ciblées constituent l’un des instruments non conventionnels de politique monétaire de la BCE. Les TLTRO permettent d’octroyer des prêts à long terme aux banques et de les inciter à accroître leur activité de prêt au profit des entreprises et des consommateurs des membres la zone euro. Elles contribuent à ramener l’inflation à des taux proches et inférieurs à 2% à moyen terme.

Toutes ces interventions sont définies dans le jargon "expansif" car elles entraînent une augmentation de la quantité de monnaie en circulation dans l'espoir que cela soutiendra la croissance économique.

À certains égards, il s'agit d'un renversement du dernier mouvement décidé par la BCE, à savoir la confirmation de la suspension du programme d'assouplissement quantitatif, mesure extraordinaire adoptée en 2015 qui injectait des centaines de milliards d'euros dans l'économie européenne via achat d’obligations d’État et d’autres obligations, jusqu'à 90 milliards d’euros par mois au plus fort.

Après être resté actif pendant près de 4 ans, le QE (Quantitative Easing ou Assouplissement Quantitatif) a été suspendu à compter du 1er janvier 2019, en partie parce que les banques centrales allemandes et l'Europe du Nord craignaient qu'une poursuite du plan puisse avoir pour conséquence la création de bulles financières ou le déclenchement d'une crise financière, voire d'une période d'inflation qui serait désastreuse pour l'EU.

Devenez auteur, devenez weborateur !
Connectez-vous et proposez vos articles à la rédaction. Ils pourront être publiés dans le Journal.
  Pour pouvoir consulter les commentaires de cet article, veuillez vous connecter.
Pas encore de compte ? Inscrivez-vous, c'est simple et gratuit !
Le premier média social français.
La certitude d'aller plus loin.
Réseau social, blogs, débats, magazines et bien plus encore.
Seulement 5.90€ par mois.
Sans engagement.
No Internet Connection