Changer la langue

img cat mouvements sociaux

Acte XIII des Gilets jaunes : une grenade arrache la main d'un manifestant

{Play}Ce samedi s'est tenu l'acte XIII des Gilets jaunes, dans la capitale française et dans les grandes villes de provinces. Lors des manifestations, des tensions et des heurts avec les forces de l'ordre ont fait plusieurs blessés, notamment un homme, sans gilet jaune, qui a perdu sa main droite.

{Play}

D'après le ministère de l'Intérieur, la mobilisation était en baisse ce samedi à Paris par rapport au week-end dernier (10 500), avec seulement 4 000 manifestants mobilisés, un chiffre contesté par les Gilets jaunes. Quelques milliers de manifestants se sont rassemblés sur les Champs-Élysées en milieu de journée.

D’autres défilés, dans différentes parties de la ville, ont également rassemblé plusieurs milliers de Gilets jaunes qui ont déclaré ne plus vouloir demander l’autorisation de la préfecture pour manifester.

Des affrontements particulièrement violents ont eu lieu entre la police et des manifestants, des gaz lacrymogènes ont été tirés devant le bâtiment de l'Assemblée nationale. Après ces premiers affrontements violents, les manifestants ont quitté les lieux et se sont présentés devant le Sénat, entourés d'imposantes forces de police. Dans les rues adjacentes, les fenêtres ont été endommagées. Le défilé a ensuite pris la direction de Montparnasse, s'écartant en partie de l'itinéraire autorisé par la préfecture.

Les dégâts humains et matériels étaient importants en fin de journée (vitrines cassées, voiture incendié près de la Tour Eiffel, etc.). La Porsche du chef Christian Etchebest a été dégradée.

Le blessé ne portait pas de gilet jaune

Des répressions très vigoureuses ont été portées par la police contre des manifestants qui tentaient de surmonter les obstacles devant l'Assemblée nationale. Sébastien Maillet, un homme de 30 ans, a eu la main arrachée après l'explosion d'une grenade lacrymogène qu'il voulait ramasser, alors que d'autres manifestants renvoyaient ces grenades sur les forces de l'ordre. Le blessé qui ne portait pas de gilet jaune, emmené contre les grilles du jardin de l'Assemblée, a rapidement été pris en charge par des "street medics" (secouristes volontaires), puis par des pompiers. Il souffrait également d'une importante blessure au visage.

Pour le député de La France Insoumise Alexis Corbière, cette "mutilation à vie" est "intolérable" et devrait entrainer la démission de Christophe Castaner, "indigne de la fonction de ministre de l’Intérieur".

Une enquête a été ouverte qui devra préciser quel type de grenade a blessé Sébastien Maillet. Son père a annoncé son intention de porter plainte. Un Gilet jaune membre du collectif des Gilets jaunes d'Argenteuil a appelé à une mobilisation en soutien à Sébastien Maillet, mercredi à 18h00 devant la mairie de cette commune.

Devenez auteur, devenez weborateur !
Connectez-vous et proposez vos articles à la rédaction. Ils pourront être publiés dans le Journal.
  Pour pouvoir consulter les commentaires de cet article, veuillez vous connecter.
Pas encore de compte ? Inscrivez-vous, c'est simple et gratuit !
Le premier média social français.
La certitude d'aller plus loin.
Réseau social, blogs, débats, magazines et bien plus encore.
Seulement 5.90€ par mois.
Sans engagement.

Livres de référence

Inch'allah

Inch'allah

Gérard Davet, Fabrice Lhomme

...

Société

No Internet Connection